Les Journées de Clavecin en France 2019

Pantin (93) les 30 et 31 mars 2019

Visuel page de titre : Agnès Hospitalier

Le clavecin dans tous ses éclats

Deux journées de conférences, concerts, exposition au Conservatoire à Rayonnement Départemental de Pantin

Télécharger le prospectus des Journées 2019
Télécharger (1.9 Mo)

Affiche des Journées 2019
Télécharger (2.1 Mo)

 Programme des Journées de Clavecin en France 2019

CRD de Pantin
2 rue Sadi-Carnot
93500 Pantin


Grâce à une mécanique tout aussi simple que légère, la
perception du pincement de la corde par le bec qui la fait
entrer en vibration est aussi vive que l’éclatement de la
groseille ou du grain de cassis sous la dent

  Samedi 30 mars

9h15 : Café d’accueil
Adhésions-inscriptions. Ouverture des Journées

Les regardeurs font la peinture
Les spectateurs font le spectacle
Les auditeurs l’interprétation, qu’ils éclairent de leur pensée.

10h15 : Conférence par <popup|texte=Reinhard von Nagel|titre=Conférenciers|lien=art372#outil_sommaire_2|width=600>
«  L’œil et l’oreille  », ou l’aventure XX-XXI des décors de_clavecin

11h : « Le Salon du quatre mains », en ouverture :
« VENTS D’EST »

  • Wolfgang Amadeus Mozart (1756–1791)
    Sonate à quatre mains en ré majeur K.381/123a
    Allegro, Andante, Allegro molto
  • Antonin Dvořák (1841–1904)
    Danse slave op. 46 Nr. 7 en do mineur, « Scočná »
    Humoresque en sol majeur
    Danse slave op. 72 Nr. 7 en Do majeur, « Kolo »
    (Transcriptions pour clavecin à quatre mains)
  • Camille Saint–Saëns (1835–1921)
    Danse Macabre
    (Transcription pour clavecin à quatre mains)
    Duo A&A_ : <popup|texte=Anastasia Antonova, Anna Kiskachi|titre=Duo A&A|lien=art373|width=600>

11h30 : Conférence par <popup|texte=Marouan Mankar-Bennis|lien=art374|width=600>
« Le clavecin oculaire du Père Castel »

13h25 : « Sucré Salé », en avant-goût :

  • <popup|texte=Renaud Desbazeille|titre=Sucré Salé, en avant gôut|lien=art375|width=600>, A’meya Bal’endoro, (création) pour_marimba et clavecin n (création) dédiée à Jules Zins
    <popup|texte=Capucine Marie Jeanne|titre=Sucré Salé, en avant gôut|lien=art375|width=600>, marimba et <popup|texte=Ya Gao|titre=Sucré Salé, en avant gôut|lien=art375|width=600>, clavecin



Le goût a du doigté
Du tact
Le goût serait le palais du toucher.

Couperin me met en accord même si je suis totalement désaccordée

13h30 : « Vous avez dit bien tempéré ? »
Des musiciens sur les pas de Bach dans la cuisine des tempéraments. Saveurs, savoir faire, dégustations avec la complicité d’<popup|texte=Émile Jobin|titre=Conférenciers|lien=art372>

15h30 et 16h30 Parcours croisés, en alternance :
« Sucré Salé », ou les alliances inattendues

  • Mirtru Escalona-Mijares (1976- ), Varnam
    pour clavecin à quatre mains et deux percussions (création)
    <popup|texte=Ya Gao|titre=Sucré Salé, en avant gôut|lien=art375|width=600> & <popup|texte=Yanhong Xu|titre=Sucré Salé - Samedi|lien=art376|width=600>, clavecin
    <popup|texte=Capucine Marie Jeanne|titre=Sucré Salé, en avant gôut|lien=art375|width=600> & , Urdu & Tambourin
  • « Hiatus » ou la performance improvisée, pour flûte et virginal fantôme
    {{}}, flûte et virginal de {{}}
  • « La viole d’Orphée », d’après la méthode de Michel Corrette (1781), présentation et pièces instrumentales
    {{}}, viole d’Orphée & {{}}, clavecin

« Le Salon du quatre mains »

Difficile d’évoquer l’âge baroque — âge du mouvement, de l’illusion, de l’éphémère —
sans songer aux nuages.

  • Johann Christian Bach (1735–1782)
    Rondeau, Allegro du duetto op 18 en Fa majeur
    & , clavecin
    • Wolfgang Amadeus Mozart
    Transcriptions d’après le Divertimento en Fa majeur K 213 (1775)
    Allegro spirituoso, Andante, Contredanse en Rondeau.
    & , clavecin

    Prélude pour clavecin
    (création - classe de composition du CRD de Pantin)
    & , clavecin
    • Johann Christian Bach
    Rondo du V° duetto en Sol majeur
    , clavecin
    • Johann Christoph Friedrich Bach (1732 – 1795)
    Sonate pour le clavecin en La Majeur
    Allegro con Spirito, Allegretto Rondo
    , clavecin

17h30 – 18h30 : « Voir la musique en peinture ? »
{{}} aux pinceaux, {{}} aux sautereaux

20h - 21h : Concert (entrée libre)

Johann Sebastian Bach (1685–1750)
Concerti à trois et quatre clavecins

  • Concerto pour 3 clavecins en ré mineur Bwv 1063
    Sans indication, alla siciliana, Allegro
  • Concerto pour 3 clavecins en Do Majeur Bwv 1064
    Allegro, Adagio, Allegro
  • Concerto pour 4 clavecins en la mineur Bwv 1065
    Allegro, Largo, Allegro

  Pendant les Journées

En écho au programme des Journées composé de nombreuses correspondances autour « des sautereaux et des pinceaux », Clavecin en France a initié cette année
un « concours de décor d’un couvercle de clavecin » en direction des étudiants et des artistes récemment diplômés des Écoles supérieures d’Art et d’Arts appliqués.
Le Jury du concours à retenu 7 projets dont les maquettes sont exposées lors de ces Journées 2019 à Pantin. Elles seront publiées ensuite sur le site de CLEF (www.clavecin-en-france.org).
Singulières, réalistes ou oniriques, les esquisses présentées ont révélé un intérêt manifeste des candidats pour ce support qui est apparu à la fois ouvert sur une scène musicale et centré sur une résonance intérieure.

Un premier prix est décerné par le Jury au lauréat, dont le projet sera réalisé sur le clavecin construit par Patrick Chevalier en 1983, appartenant à Clavecin en France. Un prix spécial du public est également attribué grâce au vote des participants aux Journées.

Le jury du concours était composé de :
et .

  Dimanche 31 mars

9h15 : Café d’accueil
Assemblée générale de Clavecin en France

11h et 12h Parcours croisés, en alternance :

« Sucré Salé », ou les alliances inattendues

  • (1933– )
    Ai Van II (1972)
    pour flûte à bec basse et clavecin
  • (1904–2003)
    Ala (1972)
    per ottavino-flauto e clavicembalo
  • (1975– )
    Fūrin
    pour clavecin, glockenspiel et cymbale (création)


En ce qui concerne la couleur du clavecin, par nature, elle est anti-zen. C’est l’attitude face au matériau musical qui
peut l’être. Pas le son. Il y a éventuellement une absence d’énergie dans la façon d’envisager le débit musical. Mais
l’instrument lui-même n’a pas une émission sans énergie. Parce qu’il est pincé, chaque son est une douleur, un éclat,
une blessure, une explosion sur le silence. C’est l’écoute intérieure qui est zen.

  • (1960- )
    Tendre été, Sanjukenbori, Rituel du vent (2002)
    pour shamisen et clavecin
    , shamisen & , clavecin

    Dans le quartier de Sanjukenbori de l’ancien Tokyo, une scène célèbre du grand cinéaste Kenji Mizoguchi : les amours tragiques du fils de l’acteur de Kabuki Kikunosuke pour sa nourrice Okoto ( Conte des Chrysanthèmes Tardifs) Description du paysage, bords de l’abîme, nuit tendre et fraîche prise sous un angle élevé, c’est là mon tableau préféré, qui aspire aux sonorités du clavecin et du shamisen colorant les aventures galantes du XVIII° siècle en France et à l’époque Edo au Japon.
    M.I.

« Le Salon du quatre mains »

  • Nicholas Carlston (Début 17 e siècle)
    A Verse
  • Thomas Tomkins (1572–1656)
    A Fancy
    , clavecin
  • Wolfgang Amadeus Mozart
    Fugue en Sol mineur K401
  • (1965–)
    Vestige (2007)
  • Wolfgang Amadeus Mozart
    Allegro, Menuetto, Rondo Allegretto
  • (1962– )
    Barcarolles à quatre mains
    Amusamment, légèrement différentes (création )

14h15 : Conférence par {{}}
« D’inimitables merveilles visuelles_ : quelques instruments historiés et multi-sonores »


La vue nous en fiche plein la vue et on s’imagine qu’il faut l’écouter. Ce n’est pas de la vue visionnaire dont il s’agit,
ce n’est pas de la longue vue, mais de la petite vue. Pour le musicien la vue serait l’architecte : bien vu, pas vu, j’ai
vu...

15h15 : 1919-1994), Catch I,
une pièce graphique pour deux clavecins
, clavecins

15h45_ : Remise du prix au lauréat du Concours de décor de couvercle d’un clavecin.

16h30 : « Une Bande de clavecins »


Voguer
Traverser
Pérégriner
Laisser lever monts et merveilles
S’asseoir sur un petit pliant.
Regarder le soleil
Ses levers, ses couchers.
Errer sans domicile fixe.
Laisser faire, Bach fera le reste.

Citations extraites de : Blandine Verlet L’offrande musicale– Desclée de Brouwer 2002

Dans la même rubrique