Accueil

Association Clavecin en France

le site de l'association "Clavecin en France"


    Vous êtes ici : Accueil > Parutions > Les Éditions de l’Oiseau-Lyre

Les Éditions de l’Oiseau-Lyre

80 ans après sa fondation par Louise Hanson-Dyer (Paris, 1932 ; Monaco, 1947), les Éditions de l’Oiseau-Lyre mettent fin à leur présence en Europe et retournent à la maison mère The Lyrebird Press, à l’Université de Melbourne.

http://vca-mcm.unimelb.edu.au/oiseaulyre

A cette occasion exceptionnelle, la mairie de Monaco et l’Académie de Musique Rainier III organisent un concert de musique baroque, le vendredi 23 Mars 2012 à 20heures dans la cathédrale de Monaco.

Les classes d’orgue et de clavecin de l’Académie de Musique s’associeront à cet évènement ; dans la cathédrale de Monaco retentira la musique française du 17ème et 18ème siècles publiée sous le titre « le Grand Clavier » par les éditions de l’Oiseau-Lyre . Le directeur de l’Académie Mr Christian Tourniaire a souhaité que les grands élèves et leurs professeurs Camille Mugot-Drillien ainsi qu’ Olivier Vernet, l’organiste titulaire des orgues du lieu jouent en prélude à ce concert hommage. Il sera entendu la fameuse pièce pour clavecin « La Princesse de Chabeuil ou la Muse de Monaco  » composée par F. COUPERIN à l’attention de la fille du Prince Antoine Ier avec qui le compositeur entretenait une correspondance.


La maison d’édition Éditions de l’Oiseau-Lyre a été fondée à Paris en 1932 par Louise Dyer (1884-1962), un mécène de Melbourne qui avait déjà constitué une collection personnelle remarquable d’estampes et de manuscrits de musique ancienne (parfois appelé « Lyrebird Collection » et qui fait aujourd’hui partie de la bibliothèque Louise Musique Hanson-Dyer à l’Université de Melbourne). Le siège de l’entreprise est installé à Monaco depuis 1948.

Les principaux objectifs de Louise Dyer étaient de mettre à disposition des œuvres de musique ancienne qui n’avaient jamais été publiées dans une édition de référence, et aussi de soutenir de jeunes compositeurs par la publication de nouvelles œuvres. Son premier projet était de publier les Œuvres complètes de François Couperin (1668-1733) pour célébrer le 200ème anniversaire de la mort du compositeur en 1933. Le résultat a été l’édition de douze volumes, qui a depuis été reconnue comme un monument d’érudition fine, avec une superbe gravure.
En reconnaissance de son travail pour la musique française, le Président de la République française a décerné la Légion d’Honneur à Louise Dyer en 1934.

 

Après la mort de son premier mari en 1938, Louise a épousé l’érudit littéraire britannique Joseph B. (« Jeff ») Hanson (1910-1971). Pendant près de 25 ans, ils ont travaillé ensemble à la constitution d’un catalogue remarquable de belles éditions, souvent luxueusement présentées. Avec un répertoire allant du XIIIe au XXe siècle, la spécificité du catalogue des Éditions de l’Oiseau-Lyre a toujours été la publication de la musique française, en particulier le répertoire de clavecin des XVIIe et XVIIIe siècles. En outre, Louise Hanson-Dyer et JB Hanson ont aidé de diverses manières à faire avancer la carrière de nombreux compositeurs contemporains d’Australie, d’Angleterre et de France. Georges Auric, Benjamin Britten, Joseph Canteloube, Peggy Glanville Hicks, Gustav Holst, Jacques Ibert, Vincent d’Indy, Darius Milhaud, Albert Roussel, Henri Sauguet, et Margaret Sutherland ont été parmi les nombreux artistes aidés.



En plus de la publication de livres et de partitions, la société propose au cours des années 1950, un vaste catalogue d’enregistrements. En effet, l’Oiseau-Lyre a été la première maison de disques à commercialiser des disques 33 tours en France. JB Hanson, après la mort de sa femme en 1962, a continué son travail en tant qu’éditeur par la publication d’une nouvelle édition des œuvres complètes de Clément Janequin (c.1485-1558). Cependant, sa passion était les enregistrements. Il a produit des disques d’œuvres rares (souvent de la musique publié par la société), et a été également soutenu activement de jeunes musiciens. Sous sa direction, les Éditions de l’Oiseau-Lyre ont publié des centaines de disques vinyles, en aidant à lancer la carrière de toute une génération de jeunes artistes. En 1970, moins d’un an avant sa mort, il a vendu le volet enregistrement de l’entreprise à la maison de disques Decca, à Londres.



La monumentale édition de musique du XIVe siècle a été achevée en 1992. Connu dans le monde entier, cette série en 25 volumes contenant plus de 2000 compositions, est selon une étude récente l’une des réalisations majeures de la musicologie de la seconde moitié de notre siècle.



Margarita Hanson a également entrepris la publication d’une nouvelle série de réimpressions et de révisions des éditions existantes à la lumière de nouvelles études et des sources récemment découvertes. Parmi ces publications, nous trouvons la nouvelle édition des Œuvres complètes de Couperin François. En 1986, en reconnaissance de son travail, S.A.S. Prince Rainier III de Monaco a nommée Margarita Hanson Chevalier dans l’Ordre du Mérite Culturel. L’année suivante, le gouvernement français la nomme Chevalier l’Ordre des Arts et des Lettres. En 1992, elle a reçu le grade de docteur en musique honoris causa par l’Université de Melbourne.



À la retraite de Margarita Hanson en 1995, le conseil d’administration nomme le musicologue et claveciniste Davitt Moroney en tant que Président délégué de la firme avec laquelle il qui travaillait depuis 1981. Au cours de cette période, il a supervisé la production des volumes restants du XIVe siècle, a lancé le Magnus Liber Organi monumentale série avec l’aide d’un comité éditorial international, et a prévu un ensemble de volumes sous le titre Le Grand Clavier. Il a également organisé une série annuelle de concerts de musique ancienne, à Monaco - Chapelle de la Visitation - avec les plus grands solistes et groupes de musique de chambre, faisant ainsi de la Principauté un haut lieu de la Musique Baroque.



Après le départ de Davitt Moroney en 2001, le Conseil a nommé Kenneth Gilbert, lui aussi depuis longtemps associé à la firme, en tant que Président délégué. Sous sa direction, la parution des sept volumes de la série Magnus Liber Organi a été menée à bien, tout comme un certain nombre de nouvelles éditions, y compris les œuvres d’orgue de Louis Couperin et les réimpressions révisées de précédentes éditions de l’Oiseau-Lyre.



Grâce aux dons de Louise Hanson-Dyer et JB Hanson à l’Université de Melbourne, toutes les publications de l’entreprise à partir de 1979 ont été produites avec l’aide financière de l’Université de Melbourne. La participation de l’Université a été considérable, notamment depuis la signature en 1986 d’un accord formel de collaboration entre l’Université et les Éditions de l’Oiseau-Lyre.

Depuis 1993, Éditions de l’Oiseau-Lyre a également reçu un soutien financier pour la publication de la série Magnus Liber Organi du gouvernement de Monaco et de la Sogeda de Monaco. La Fondation Francis et Mica Salabert, dont la série Musica Gallica a pour but la publication de l’héritage musical de la France, a contribué sensiblement à la Magnus Liber Organi et à d’autres volumes de musique française.





Accueil haut de page
Clavecin en France -
http://www.clavecin-en-france.org/spip.php?article0

Association Clavecin en France - 13 rue Titon
75011 Paris

E-mail : contact clavecin-en-france.org

Webmaster : webmaster clavecin-en-france.org

publié le dimanche 19 novembre 2017

Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette