Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 06-11-2013 14:00:09

Re : Quelques clavecins bizarres

BIEN!


Musica laetitiae comes medicina dolorum.

Hors ligne

#2 06-11-2013 11:48:27

Jean-Pierre
Membre

Re : Quelques clavecins bizarres

autrement dit : "harmonium" !


"Riccho son d'oro et riccho son di suono, non mi sonar si tu non ha del buono"

Hors ligne

#3 04-11-2013 02:31:57

Re : Quelques clavecins bizarres

décidément...je serais le clown de service?
CLAVECIN à VENT ! pas à vendre! si ! mais aussi à vent!
http://www.leboncoin.fr/instruments_de_ … tm?ca=11_s
Clavecin à Vent  Petites annonces gratuites d'occasion - leboncoin.fr Offres- Instruments de musique -Oise

Prix:     100 € Ville :     Beauvais Code postal :     60000
Description : Clavecin à vent vieux modèle en état de marche.

Dernière modification par Octave Clavier (04-11-2013 02:34:00)


Musica laetitiae comes medicina dolorum.

Hors ligne

#4 27-10-2013 03:40:15

Re : Quelques clavecins bizarres


Musica laetitiae comes medicina dolorum.

Hors ligne

#5 18-09-2013 07:34:13

Re : Quelques clavecins bizarres


Musica laetitiae comes medicina dolorum.

Hors ligne

#6 22-08-2013 22:19:39

Re : Quelques clavecins bizarres

fin août-encore moi et sans réponse intercalée( les clavecinistes sont en vacances)

Un superbe clavecin , dans une salle aux décors 18e siècle, l'apogée du clavecin:

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/c … -26_35.JPG

mais c’est…un piano !

Piano Érard au vernis Martin. 1835. Dessins de Guichard. Figures de Lanfant. Paysages de Lemmens.


Il est au château de Bizy, à l’entrée de Vernon, ville sur la Seine, entre Paris et Rouen ( département 27) .

Non, Louis Couperin, on ne va pas y mettre le feu !

Dernière modification par Octave Clavier (26-08-2013 03:41:01)


Musica laetitiae comes medicina dolorum.

Hors ligne

#7 22-07-2013 16:26:51

Re : Quelques clavecins bizarres

Geigenwerk clavecin à cordes frottées par une roue!

reprise d'un artcle déjà publié :11-05-2010 par Gérard Janot
(on peut demander "geigenwerk "en recherche sur ce site)

"Si on remplace "Laute" (luth) par "Geige" (violon) on obtient le Geigenwerk, instrument un peu mythique dont Praetorius parle déjà dans son traité datant du début du XVIIe. Le seul (?) exemplaire ancien connu est au Musée des Instruments de Musique de Bruxelles, il est l'oeuvre d'un moine espagnol nommé Truchado. Sa photo sur Flickr :
http://www.flickr.com/photos/corysusann … 71382@N03/
Instrument à clavier et à cordes frottées (un sorte de vielle à roue géante, plus ou moins en forme de clavecin). Un facteur japonais a réalisé cette curiosité, voir http://homepage1.nifty.com/obuchi/index-e.htm et on y entend même la bête jeter son cri.

+ On peut se questionner sur les motivations qui avaient amené à concevoir et réaliser cet instrument,à défaut de connaître des  compositions qui lui seraient spécifiques:
-possibilités de diminuendo et crescendo, ce qui sur les claviers de l'époque n'était guère possible,en dehors de l'orgue.
C'était certainement appréciable!
voir le site,déjà mentionné, du facteur japonais qui propose ce geigenwerk à son catalogue
http://homepage1.nifty.com/obuchi/index-e.htm
et la démonstration de diminuendo et crescendo.
Si l'orgue permet des effets de volume,le geigenwerk aussi,donc; et il y combine celui du vibrato,(voir site du facteur japonais),rejoignant en cela le modeste clavicorde.
Le geigenwerk  est lui aussi peu encombrant,et certainement moins coûteux que l'orgue.
HAIDEN, facteur amateur de Nuremberg et qui aurait réussi le premier geingenwerk fonctionnel, vantait aussi ces possibilités,selon un extrait de  "an history of harpsichord" :
http://books.google.fr/books?id=uexrDtt … rk&f=false
Cet article représente la copie qu'en avait fait le moine espagnol Raymundo TRUCHADO,la seule qui subsiste et donc celle qui peut être vue à Bruxelles;le dessin ,pris sous un angle différent de celui de la photo que nous avons pu voir,montre la manivelle,disposée à l'arrière du coffre, et qui permettait d'actionner les roues.
Encore un petit métier disparu ! Tourneur de manivelle de geingenwerk!
Le geigenwerk permet ainsi et tout autant que l'orgue de maintenir le son tant que la touche de clavier reste actionnée:il suffit  que le tourneur de manivelle continue de tourner!
L 'article cité souligne aussi cette obtention d'un son continu à partir d'un instrument à clavier.
Peut-on ainsi considérer,sans certitude absolue, le geingenwerk comme substitut éventuel de l'orgue?
Ce qui soulignerait  son intérêt,même si il a été abandonné et si aucun compositeur ne s' y est, semble-t-il, intéressé.

Octave Clavier (12-05-2010 )

+ SOSTENENTE PIANOS:article qui passe en revue les procédés pour maintenir le son d'un instrument à clavier,en dehors de l'orgue qui est conçu pour.
Le GEIGENWERK y figure en première et bonne place.
Il aurait ainsi répondu  à une préoccupation musicale,même si il fait maintenant plutôt figure de curiosité.
http://www.bookrags.com/tandf/sostenente-pianos-tf/
L'empereur RUDOLF II(règne 1576-1612) en avait commandé ainsi que l'électeur de Saxe.
Le seul exemplaire que nous connaissons a été réalisé par un moine espagnol, alors que l'inventeur était allemand.Des tentatives ont été réalisées en France(épinette à archet;voir article).
L'idée avait donc fait son chemin sans cependant se concrétiser.

Octave Clavier (12-05-2010 )

+ 12-05-2010 Gérard Janot
Re : Connaissez-vous le Geigenwerk ?Dans son livre "Das Cembalo" (3e édition 1956) Hanns Neupert cite, outre Hayden et Truchado, plusieurs tentatives de ce genre, qui n'on souvent été que des prototypes sans suite : un "arched viall" en Angleterre vers 1664, un "clavecinvielle" par Cuisinié à Paris en 1708, une "Klaviergambe" par un organiste allemand, Gleichmann, en 1709 à Ilmenau, et encore Le Voir (Paris 1742) et Hohlfeld ("Bogenflügel" Berlin 1754). Dans ce dernier instrument, les cordes sont frottées par un crin de cheval sans fin ... Si le Geigenwerk et ses émules n'ont pas réussi, ce n'est donc pas faute d'avoir essayé. A noter que toujours d'après H. Neupert, les roues des instruments de Hayden, étaient mues par une pédale actionnée par le joueur (cela me fait penser à la machine à coudre Singer de feue ma grand'mère !

et + pour finir15-05-2010 Louis Couperin
Re : Connaissez-vous le Geigenwerk ?il y a un CD avec l' ensemble baroque de Limoges et C. Coin  (Haydn)


--------------------------------------------------------------------------------

Musica laetitiae comes medicina dolorum.

Dernière modification par Octave Clavier (22-07-2013 16:37:40)


Musica laetitiae comes medicina dolorum.

Hors ligne

#8 14-07-2013 13:15:18

Freedom
Membre

Re : Quelques clavecins bizarres

petite marmotte a écrit :

je connais ces sympathiques gravures depuis longtemps, mais me suis toujours dit que ce devait être de l'humour: essayez donc d'enfermer vos chats dans des petites boîtes en leur accrochant la queue et en tirant dessus, ils ne feront pas toujours la même note car chacun a une gamme très nuancée de miaulements de rouspétance, et de toute façon, vous ne pourrez PLUS JAMAIS jouer d'orgue avec le nombre de doigts qui vous restera!!!!moi, je ne m'y risquerais pas! wink

Que de sagesses et connaissances vous possédez chère Petite Marmotte; mais avec tout le respect que je vous dois, vous avez tort sur ce point:
L'orgue à chat existe pourtant (Organ Cat en anglais) et voici une version approuvée par les sociétés protectrices des animaux:
http://www.youtube.com/watch?v=GxEHi6Mlzmk


O let me weep, for ever weep, My Eyes no more shall welcome Sleep; I'll hide me from the sight of Day, And sigh, and sigh my Soul away. She's gone, she's gone, her loss deplore; And I shall never see her more.
Henry Purcell 1659-1695

Hors ligne

#9 13-07-2013 23:06:56

Re : Quelques clavecins bizarres

je connais ces sympathiques gravures depuis longtemps, mais me suis toujours dit que ce devait être de l'humour: essayez donc d'enfermer vos chats dans des petites boîtes en leur accrochant la queue et en tirant dessus, ils ne feront pas toujours la même note car chacun a une gamme très nuancée de miaulements de rouspétance, et de toute façon, vous ne pourrez PLUS JAMAIS jouer d'orgue avec le nombre de doigts qui vous restera!!!!moi, je ne m'y risquerais pas! wink

Hors ligne

#10 13-07-2013 21:37:17

Re : Quelques clavecins bizarres

orgue bizarre : l'orgue à chat ! (déjà mentionné sur ce site) peut aussi s'assimiler à un clavecin, on n'est plus à cela près!
IMAGE : http://upload.wikimedia.org/wikipedia/c … o_1883.jpg
Un orgue à chats (parfois orgue-chat ou piano à chats) est un instrument de musique constitué d'une série de boîtes dans lesquelles sont enfermés des chats, disposés par ordre de tessiture. La queue de chaque chat est attachée à une touche de clavier ; en frappant la touche, le chat miaule de douleur. Il existe des traces de quelques-uns de ces instruments dans la littérature du XVIe siècle au XVIIIe siècle, mais il s'agit toujours d'exemplaires uniques.
Illustration dans le Musiciana de Jean-Baptiste Weckerlin (1877)

Le plus ancien orgue à chats a été inventé en 1549, il est décrit par Jean-Baptiste Weckerlin dans Nouveau Musiciana : extraits d'ouvrages rares ou bizarres, anecdotes, lettres, etc. concernant la musique et les musiciens, publié en 1890 .
TEXTE COMPLET de wikipedia: http://fr.wikipedia.org/wiki/Orgue_%C3%A0_chats
autre image: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/c … valier.jpg


Musica laetitiae comes medicina dolorum.

Hors ligne

#11 03-07-2013 08:38:12

pstevenin
Membre

Re : Quelques clavecins bizarres

Freedom a écrit :
pstevenin a écrit :

On peut lire sur le site : Bach, qui n'a pas connu notre piano moderne, a dû se contenter du clavecin.....


Effectivement, ce "musée" manque de rigueur sur plusieurs points ha ha!
Il devrait lire à propos de Silbermann et de son consultant JS Bach à propos de cela...et aussi son passage chez Frédéric II


Vous qui connaissez bien les clavicordes, pourquoi 10 cordes avec un clavier de 25 notes?

Sur la photo, on distingue 1 corde par note et des notes liées (peut-être même par 3) donc cela peut s'expliquer.  Maintenant le do grave semble avoir son point d'impact sur le listing et je ne vois pas toutes les tangentes... Bref, le résultat sonore doit être 'intérressant' la qualité du toucher 'surprenante' au regard de la masse de la touche. Sans parler du fait qu'il soit monté à l'envers des pratiques usuelles (le grave devant et l'aigu au fond) avec un chevalet d'une masse importante monté sur une table qui semble de récupération avec le fil du bois en diagonale ( ce qui est fait sur les grand italiens permettant un barrage léger et qui évite la torsion de la table) et qui ne semble pas être monté sur le fond avec des parois assez solides et assemblées en tenons et mortaise pour supporter la tension et la rotation imposée par des cordes montées en diagonale.

Mais bon, faudrait essayer...mais je doute que cet exemplaire 'chante'

Dernière modification par pstevenin (03-07-2013 08:40:50)

Hors ligne

#12 02-07-2013 15:50:17

Freedom
Membre

Re : Quelques clavecins bizarres

pstevenin a écrit :

On peut lire sur le site : Bach, qui n'a pas connu notre piano moderne, a dû se contenter du clavecin.....


Effectivement, ce "musée" manque de rigueur sur plusieurs points ha ha!
Il devrait lire à propos de Silbermann et de son consultant JS Bach à propos de cela...et aussi son passage chez Frédéric II


Vous qui connaissez bien les clavicordes, pourquoi 10 cordes avec un clavier de 25 notes?

Dernière modification par Freedom (02-07-2013 15:56:01)


O let me weep, for ever weep, My Eyes no more shall welcome Sleep; I'll hide me from the sight of Day, And sigh, and sigh my Soul away. She's gone, she's gone, her loss deplore; And I shall never see her more.
Henry Purcell 1659-1695

Hors ligne

#13 02-07-2013 15:34:36

pstevenin
Membre

Re : Quelques clavecins bizarres

Freedom a écrit :

J'ai trouvé cette "chose": Clavicorde à « cordes liées » 10 cordes, 25 notes ; l'instrument dérive du pasltérion égyptien ; d'abord mû par des baguettes feutrées ou peaussées, le clavier apparut vers 1450.
Par contre cette copie a été assemblée par un amateur: présence de contre-plaqué, de vis, de broches, clavier moderne, bandes en plastique... et si vous regardez l'assemblage de la "boiserie" autour du clavier, ce n'est pas sérieux!

http://musee-toccata.net/img/photos/pia … icorde.JPG


On peut lire sur le site : Bach, qui n'a pas connu notre piano moderne, a dû se contenter du clavecin.....

Hors ligne

#14 02-07-2013 14:44:49

Freedom
Membre

Re : Quelques clavecins bizarres

J'ai trouvé cette "chose": Clavicorde à « cordes liées » 10 cordes, 25 notes ; l'instrument dérive du pasltérion égyptien ; d'abord mû par des baguettes feutrées ou peaussées, le clavier apparut vers 1450.
Par contre cette copie a été assemblée par un amateur: présence de contre-plaqué, de vis, de broches, clavier moderne, bandes en plastique... et si vous regardez l'assemblage de la "boiserie" autour du clavier, ce n'est pas sérieux!

http://musee-toccata.net/img/photos/pia … icorde.JPG

Dernière modification par Freedom (02-07-2013 15:07:10)


O let me weep, for ever weep, My Eyes no more shall welcome Sleep; I'll hide me from the sight of Day, And sigh, and sigh my Soul away. She's gone, she's gone, her loss deplore; And I shall never see her more.
Henry Purcell 1659-1695

Hors ligne

#15 01-07-2013 12:01:35

Pancrace
Membre

Re : Quelques clavecins bizarres

Dans ce cas, pourquoi ne pas directement utiliser un couvercle en fonte ?
Un peu lourd peut-etre, mais bien mieux pour les grillades.

Cependant, évitons de jouer ce type d'instrument alors que l'on prend un bain de pied par un temps orageux... configuration qui n'arrive pas tous les jours, me direz-vous, mais quand même, principe de précaution oblige...

Hors ligne

#16 01-07-2013 09:10:52

Re : Quelques clavecins bizarres

Nous sommes en rubrique "bizarres" ! sinon je n'aurais pas osé mentionner ce clavicorde en alu ! On devrait pouvoir lui adjoindre une résistance électrique, ce métal conducteur de chaleur et inoxydable est apprécié en cuisson ! pendant la pause de midi,  la tranche de viande directement sur le couvercle du clavicorde !


Musica laetitiae comes medicina dolorum.

Hors ligne

#17 01-07-2013 02:17:14

Freedom
Membre

Re : Quelques clavecins bizarres

Octave Clavier a écrit :

The edelan 6061 Aluminum Clavichord donc CLAVICORDE en ALUMINIUM, y compris la table d'harmonie!
et le tabouret !
sur YOUTUBE http://www.youtube.com/watch?v=IOek2hHQJAM
image : http://www.clavichords.com/images/1096-11.jpg
article : http://www.clavichords.com/6061_clavichord.htm

Et bien voilà, vous venez de trouver une solution avec votre problème de transport de votre instrument de pratique! Même pas besoin de housse avec celui-ci; vous pouvez même le laisser sous la pluie et il ne rouillera jamais!

Ce "clavicorde" a fait l'objet d'un fil sur Organographia. Disons que ce n'était pas très élogieux...


Hass doit se retourner dans sa tombe... et pour ce qui est de mon opinion sur cet instrument, je m'auto-censure!

Dernière modification par Freedom (01-07-2013 02:23:29)


O let me weep, for ever weep, My Eyes no more shall welcome Sleep; I'll hide me from the sight of Day, And sigh, and sigh my Soul away. She's gone, she's gone, her loss deplore; And I shall never see her more.
Henry Purcell 1659-1695

Hors ligne

#18 01-07-2013 01:20:13

Re : Quelques clavecins bizarres

The edelan 6061 Aluminum Clavichord donc CLAVICORDE en ALUMINIUM, y compris la table d'harmonie!
et le tabouret !
sur YOUTUBE http://www.youtube.com/watch?v=IOek2hHQJAM
image : http://www.clavichords.com/images/1096-11.jpg
article : http://www.clavichords.com/6061_clavichord.htm


Musica laetitiae comes medicina dolorum.

Hors ligne

#19 06-06-2013 13:55:46

Re : Quelques clavecins bizarres

Vous croyez ?
J ai cru un temps qu elle avait au moins contribué a la renaissance d un  repertoire oublié .
C est pas faux pour certaines oeuvres (mais on en decouvre encore aujourd hui!) ,  et je me suis rendu compte que son Couperin etait deja edité bien avant elle  en arrangement pour piano par un certain Johannes Brahms ....


"L'image que nous savons inexacte reste parfois plus forte que la vérité que nous n'ignorons pas."  Philippe Beaussant

"Quand on a des opinions courantes on les laisse courir"  J. Barbey d'Aurevilly

Hors ligne

#20 06-06-2013 13:38:00

Freedom
Membre

Re : Quelques clavecins bizarres

Richard E. a écrit :

Quant à l'interprétation des cantates de Bach par des ensembles symphoniques, évoquée par Freedom, c'est vrai que c'est dur à entendre de nos jours, mais j'ai entendu Herreweghe dire qu'il pouvait néanmoins émaner une grande émotion de ces interprétations pré-baroques. Et à la limite, ces ensembles pouvaient être plus intéressants que les Richter, Münchinger et compagnie (la "transition illusoire" selon les termes pertinents d'un critique).

Effectivement, ces ensembles ont contribué à promouvoir Bach à leur façon.
Même chose pour W. Landowska. Bien que notre Louis Couperin soit septique sur ce point, Landowska a fortement contribué au retour du clavecin. Et cela même si son clavecin moderne sonne horriblement à nos oreilles.

Dernière modification par Freedom (06-06-2013 13:39:46)


O let me weep, for ever weep, My Eyes no more shall welcome Sleep; I'll hide me from the sight of Day, And sigh, and sigh my Soul away. She's gone, she's gone, her loss deplore; And I shall never see her more.
Henry Purcell 1659-1695

Hors ligne

#21 05-06-2013 07:43:50

Richard E.
Membre

Re : Quelques clavecins bizarres

En appliquant l'analyse marxiste et le darwinisme à l'histoire du clavecin, on va peut-être parvenir à y comprendre quelque chose....D'ailleurs Marx disait que sa théorie s'inspirait des principes de Darwin.

Quant à l'interprétation des cantates de Bach par des ensembles symphoniques, évoquée par Freedom, c'est vrai que c'est dur à entendre de nos jours, mais j'ai entendu Herreweghe dire qu'il pouvait néanmoins émaner une grande émotion de ces interprétations pré-baroques. Et à la limite, ces ensembles pouvaient être plus intéressants que les Richter, Münchinger et compagnie (la "transition illusoire" selon les termes pertinents d'un critique).


"Ohne Musik wäre das Leben ein Irrtum." - Friedrich N.

Hors ligne

#22 03-06-2013 16:54:18

Pancrace
Membre

Re : Quelques clavecins bizarres

A prendre aussi en compte dans cette rupture le développement technologique : les anglais (et oui cette perfide Albion...) ont débuté la fabrication en chaîne de piano droit au tout début XIXe alors que la facture de clavecin est restée artisanale, avec tous les impacts économiques. Ce qui n'a pas beaucoup changé !
Cela revient à ce post récent pour chercher un piano-forte fin XVIII début XIX, et ayant commencé la démarche (mais ne l'ayant pas fini) j'a été surpris de découvrir le prix de ces piano anglais "d"époque" qui restent accessibles sans s'appeler Bernard Arnaud et sont à peine au cours de l'acajou d'époque (comparaison prix au kilo vs. un meuble ancien), alors que le moindre clavecin fin XVIIIe est inabordable pour le commun des mortels.
L'analyse marxiste de la révolution française l'a fait remonter aux mines d'argent du Mexique, c'est pareil pour l'histoire du clavecin!!

Hors ligne

#23 03-06-2013 16:53:44

Jean-Pierre
Membre

Re : Quelques clavecins bizarres

@Freedom
Pour Opus 5, je suis en attente de l'éclisse courbe cintrée ....
A bientôt.


"Riccho son d'oro et riccho son di suono, non mi sonar si tu non ha del buono"

Hors ligne

#24 03-06-2013 14:02:18

Freedom
Membre

Re : Quelques clavecins bizarres

Louis Couperin a écrit :

Etes vous tout a fait sur que le clavecin est totalement tombé dans l oubli 10 ans ?

Bien sûr que non; le clavecin n'est jamais disparu totalement de la planète et réapparu par magie!
Par contre, il a été remplacé par le piano par les orchestres du monde, les compositeurs et conservatoires à cause du grand mouvement classique et romantique qui a saturé tout l'occident.
Il est clair que dès la fin du 18ième on a voulu se débarrasser de cette "vielle musique et vieux instruments"
J.S. Bach lui-même en a été témoin à la fin de sa vie.


Parlant de Bach c'est la même chose, il a probablement toujours été joué sans interruption depuis sa mort dans un territoire très limité. Mais il a fallu attendre que Mendelssohn et quelques autres en fassent la promotion pour le remettre dans le répertoire des orchestres symphoniques de l'époque (pour le meilleur et pour le pire!)


Lorsque j'entends une Cantate interprétée sur instruments symphoniques avec chanteurs formés pour l'opéra: AAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHH!!!!!!!!!!!!!!!


L'histoire est ce qu'elle est, et nous devons en subir les conséquences...

Dernière modification par Freedom (03-06-2013 14:09:51)


O let me weep, for ever weep, My Eyes no more shall welcome Sleep; I'll hide me from the sight of Day, And sigh, and sigh my Soul away. She's gone, she's gone, her loss deplore; And I shall never see her more.
Henry Purcell 1659-1695

Hors ligne

#25 03-06-2013 13:37:44

Re : Quelques clavecins bizarres

Nous sommes encore ancrés dans le 19 eme oui ... Plus qu on le croit souvent ....
Des pianos partout ? Oui sans doute , mais ça devait etre la meme chose avec le clavecin  et autres dérivés comme le virginal qui a du etre aussi rependu que le piano droit vers 1900 ....(à en juger par l iconographie).
Etes vous tout a fait sur que le clavecin est totalement tombé dans l oubli 100 ans ?  Il me semble qu il a beaucoup intetessé les collectionneurs au 19 eme  et qu les restaurations fantaisistes de cette époque prouvent qu on a du le jouer plus qu on le croit .  Sinon pourquoi cet interet ?
Donc le rôle de Landowska (une pianiste) est a relativiser !
Ses instruments tenaient plus du piano que du clavecin .
Heureusement qu il y avait Leonhardt sinon qui jourait cet instrument  aujourd hui ?
Elle n était qu une porte close et elle ne menait qu au bout d un couloir ....


Parmi les clavecins bizarres , sujet de ce fil , les clavecins 16 pieds à 2 ou 3 claviers , rares et chers sans doute , mais qu on ne peut oublier,  les pianos à tengentes fin 18 e et debut 19 e , tres proches du clavecin et qui l imitent , et les pianos vis à vis  , à a la fois piano et clavecin avec toutes les combinaisons qu on peut imaginer sur cet instrument.

Dernière modification par Louis Couperin (03-06-2013 13:57:11)


"L'image que nous savons inexacte reste parfois plus forte que la vérité que nous n'ignorons pas."  Philippe Beaussant

"Quand on a des opinions courantes on les laisse courir"  J. Barbey d'Aurevilly

Hors ligne

Pied de page des forums