Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 23-10-2006 11:28:51

Nemossos
Membre

Entretien des plectres en cuir

Bonjour à tous,

Je vous propose une petite astuce permettent d'améliorer grandement la souplesse des plectres en cuir, qui ont été utilisés par beaucoup de facteurs et qu'on trouve encore aujourd'hui sur bon nombre d'instruments construits entre le début du XXè et les années 80.

Sur mon épinette Ammer, qui a une trentaine d'années, les plectres étaient devenus durs et accrochaient parfois les cordes rendant certaines touches moins réactives, voire ne pinçant plus du tout la corde.
En effet, les cuirs anciens durcissent et perdent de leur souplesse, ce qui finit par les empêcher d'avoir un pincement correct et nuit à la qualité du son et du jeu.

L'utilisation de plectres en cuir est de plus en plus rare, mais donne une couleur assez particulière au son, le rendant plus chaleureux, plus rond. C'est pourquoi, en plus des considérations financières, j'ai préféré ne pas procéder à leur remplacement par des plectres modernes en delrin ou en une autre matière synthétique, solution qui facilite certes l'entretien mais qui modifie aussi la sonorité de l'instrument en le rendant plus clair et plus brillant.

Pour récupérer les plectres en cuir, il suffit de les graisser avec une goutte d'huille de pied de boeuf, que vous trouverez à un prix dérisoire dans tous les magasins vendant du matériel d'équitation.
On dépose simplement les sautereaux, et on applique l'huile avec un coton-tige sur les deux faces de chaque plectre. Leur couleur fonce instantanément, signe qu'ils ont bien bu leur remontant. On replace tout ça dans les registres et le tour est joué.
J'ai réalisé cette opération en une bonne heure pour les 61 sautereaux de ma bête.

Le résultat est étonnant et instantanné : plus aucun point d'accroche, toutes les notes sont redevenues réactives, le son est tout de suite amélioré et le jeu redevient souple et précis comme avec des becs modernes.


Les talents ne se donnent point ; ils se perfectionnent seulement à force de les bien cultiver, mais la science s'acquiert et, qu'on ne se trompe pas, c'est à l'aide de cette science qu'on trouve les moyens de bien cultiver les talents. Rameau

Hors ligne

Pied de page des forums